Historique

1928

La société porte encore aujourd'hui le nom de son fondateur, Édouard Sottile. Il est décédé au début des années 2000, à l'âge de 100 ans...
C'est en 1928 que ce dernier commence sa longue carrière marbrière en tant que représentant, puis dirigeant d'une affaire en région parisienne.

1945

À la Libération, Édouard Sottile ouvre un bureau d'études et de fabrication de monuments funéraires à Paris. Installée Rue de la Roquette à Paris XIe, près du cimetière du Père Lachaise, la société est alors un bureau d'études reconnu et réputé. Travaillant avec des granitiers tarnais, bretons ou vosgiens, elle a participé à leur essor.
Des noms prestigieux viennent enrichir ses nombreuses références, telles que les monuments Dassault, Berlioz, Dalida, etc.

Oscar du monument Salon-Funéraire-1987

1987

La marbrerie funéraire connaît un véritable âge d'or dans les années 70 & 80. Jusqu'à son apogée en 1987, où Sottile reçoit l'Oscar du monument lors du 1er Salon du Funéraire.
Les années 90 voient la conjoncture se retourner et le début des difficultés commerciales pour la société qui après une scission pour des raisons familiales, peine à retrouver son lustre.

Publicité site 1999

1999

En septembre 1999, Jean-Paul Soltani, actuel PDG de la société, reprend la société au bord de la déroute : nouveau logo, nouvelle communication, la société prend un nouveau départ.
De bureau d'études  et simple intermédiaire, Sottile se métamorphose en prestataire direct du professionnel, en négociant.
Prestissimo devient le symbole de son renouveau. La première version de son site Internet en sera la vitrine officielle.
 

Stock La Chapelle Janson

2001

Anticipant les importations, la société s'implante à La Chapelle-Janson (35) près de Fougères en juillet 2001 : ses nouveaux locaux lui permettent de maîtriser sa chaîne logistique et d'assurer un meilleur contrôle qualité.
 

La participation de la société au salon professionnel Funexpo en 2002 confirme son développement commercial sur le territoire national.
La société intensifie ses efforts en communication qu'elle développe de façon décalée.

Pub Sottile & la transparence

2007

En septembre 2007, Sottile reprend le granitier Berthault à Coglès, mis en liquidation judiciaire. Ce rachat permet à Sottile d'intégrer à part entière la fabrication française à sa palette de services : de négociant, Sottile devient fabricant.

2010

En 2010, la société investit dans de nouveaux locaux, les anciens ateliers Noël à Coglès, offrant un espace plus vaste pour la plateforme logistique, l'aire de stockage et une proximité avec l'usine de fabrication (flexibilité sur les délais de gravure).

2014

Fin décembre, la société Sottile se voit contrainte de fermer son usine de fabrication de Coglès.
Les efforts tant humains que matériels n'auront pas suffi pour maintenir l'activité granitière que  Sottile avait souhaité développer localement : la rentabilité escomptée n'a jamais été atteinte sous le poids des charges et la faiblesse des prix de vente notamment. Ainsi, la société Sottile Production (dénommée «Sottile Équitable») a été mise en liquidation judiciaire le 21 janvier 2015.
Pour autant, la société Sottile Funéraire poursuit son activité de négociant avec l'importation depuis la Chine et l'Inde, mais aussi et surtout, la fabrication française, par le biais de sous-traitants avec lesquels elle a toujours maintenu de bonnes relations. La qualité au meilleur prix possible demeure donc notre meilleur argument pour les professionnels de la marbrerie funéraire.
 

Actualités

Ete

Bonnes vacances !

Oui, le soleil s'installe pour de bon... en tout cas, on l'espère
En savoir plus...
ECO-3304-HIMALAYA-SRE+L7734-LC

Découvrez la nouvelle gamme Prestissimo !

Elle vous réserve quelques nouveautés, des prix toujours aussi étudiés et compétitifs...
En savoir plus...
Haut de page

© E.SOTTILE 2018  |  
Mentions légales  |  Plan du site  |  
Propulsé par e-majine  |  
Conception : StartUp